Sous ses pieds le toit craque

Suite de notre investigation et témoignages

Sous ses pieds le toit craque…
 

Sous la pluie assourdissante, ses cris ne peuvent être entendus.

La maison la plus proche est à 100 mètres et complètement masquée par la tempête.

Elle crie encore à l’aide, complètement désespérée. Sous ses pieds, le toit du bungalow craque. De l’intérieur, on entend les gémissements de ses 4 enfants, en équilibre sur les épaules de son mari,
 
Tout autour, l’eau sombre monte.
Puis, à travers l’obscurité, une réponse : le cri d’un jeune homme. Elle crie en retour. Des larmes de soulagement traversent ses yeux terrifiés.

 
Les appels d’un homme se rapprochent. Une forme de pirogue apparaît à proximité. Elle garde son sang-froid et demande à son mari de conduire les enfants sur le toit. Une à une, trois filles pétrifiées grimpent sur le toit de chaume de palme. L’arbre est le seul élément visible dans ce paysage liquide et trouble.

Enfin, le mari grimpe sur le toit pour rejoindre sa famille, leur fille de trois ans accrochée sur son dos.
 

Du canoë, le fils de leur voisin leur crie de faire passer les filles. Ils s’exécutent. Le toit se balance sous la pression des vagues  et le poids de la famille. Par miracle, ils pénètrent dans le canoë sans le renverser et commencent à pagayer dur pour atteindre un terrain plus élevé. Mais, juste avant qu’il ne glisse hors de vue, leur maison s’effondre dans le déluge.  

Il leur a fallu attendre quatre jours avant de pouvoir retrouver les ruines de leur maison. Seuls demeurent les frondes et les poutres de palmiers humides. Le défi est de taille et se cristallise dans l’esprit des parents. Non seulement la maison est détruite mais aussi toute leur récolte – le maïs a pourri  quelques jours avant celle-ci  tandis que le riz a disparu sous l’eau. Ils doivent reconstruire et replanter. Avec leurs seuls vêtements sur le dos, cela ne va pas être facile.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 8DtzfZK0-1-1024x682.jpeg.

  HoverAid a travaillé en partenariat avec les communautés de Mangabe : pour évaluer,  les besoins et fournir les secours,  livrer de la nourriture d’urgence, les produits essentiels comme le savon, les allumettes, les bougies et, bien sûr, les semences pour replanter les cultures perdues.  

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est PNwDw4kI-1024x682.jpeg.

Devant le squelette de leur nouvelle maison, Mahashinda fait une pause dans la menuiserie pour s’asseoir à l’ombre avec sa famille. Le sol est maintenant asséché et le soleil brille. Jeanine remercie Hoveraid pour la nourriture reçue et qui va leur permettre de tenir une semaine. ils peuvent désormais concentrer toutes leur énergie sur  la replantation et la reconstruction. Elle explique que les prochains mois seront difficiles mais avec les semences distribuées et une récolte à l’horizon, ils s’en sortiront grâce à HoverAid.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est XDilqyEI-1-1024x682.jpeg.

 
 
 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*